Test de jeu Intel Core i7-1065G7: performances graphiques intégrées

Après avoir exploré les capacités du nouveau processeur Ice Lake Core i7-1065G7 du point de vue de la productivité, nous revenons pour tester le processeur pour les jeux ultrabook à l'aide de la carte graphique intégrée G11 Iris Plus. Tout d’abord, quelques remarques à tirer de notre examen initial: en ce qui concerne les applications multithreads, Ice Lake on 10nm n’offre pas de mise à niveau par rapport aux dérivés quadricoeurs Skylake 14 cœurs tels que Comet Lake ou Whiskey Lake. Du point de vue de la performance et de l’efficacité, le 10 nm est à cet égard un peu décevant.

Deuxièmement, le Core i7-1065G7 offre de meilleures performances avec un seul thread et, ce qui est crucial pour la révision d’aujourd’hui, une amélioration des performances du processeur graphique. Bien que nous n’ayons pas encore couvert le jeu, la nouvelle conception du GPU Gen11 a apporté des gains significatifs aux applications de productivité limitées aux GPU et exigeant beaucoup de calcul, et fait de Ice Lake un excellent choix pour certaines charges de travail comme Adobe Premiere.

Troisièmement, cela n’améliore pas beaucoup ce qui était disponible dans les facteurs de forme ultraportables car vous pouvez également trouver des GPU discrets dans des systèmes minces et légers de 13 pouces. Mais en ce qui concerne une solution à puce unique, Ice Lake est tout à fait décent.

Aujourd'hui, nous prévoyons bien sûr de passer à la vitesse supérieure pour examiner les performances des jeux. La plupart des ultraportables utilisant des processeurs de 15 ou 25 watts ne sont pas exactement conçus pour le jeu ou sont conçus pour le jeu – c’est ce à quoi servent les plus gros appareils 15 pouces – mais les acheteurs d’ultraportables pourraient tout de même être intéressés par un peu de jeu occasionnel. Probablement pas une sorte de gameplay de Red Dead Redemption 2, mais plus de vos Fortnites et Overwatches… ces sortes de jeux devraient être jouables sur des graphismes intégrés modernes dans un monde idéal.

Mais comme nous le savons, depuis des années, les GPU intégrés d’Intel n’ont pas été assez puissants pour faire tourner des titres populaires comme Fortnite ou même CS: optez pour des paramètres raisonnables, mais les plus bas. Pourquoi est-ce et pourquoi si lentement depuis si longtemps? Cela provient du matériel qu’ils utilisent depuis cinq ans.

Bref historique des (mauvais) Intel iGPU

Depuis le lancement de Broadwell, la première série de processeurs 14 nm d’Intel en 2014, Intel utilise la même conception de GPU de base pour tous les produits 14 nm, jusqu’au produit actuel de la 10ème génération de Comet Lake. Prenez le Broadwell Core i7-5500U d’Intel. Lancé avec le processeur graphique HD Graphics 5500 d’Intel, un GPU de niveau GT2 avec 24 unités d’exécution et une vitesse d’horloge maximale de 950 MHz. L'année suivante, nous avons eu Skylake avec HD Graphics 520, une bosse de 100 MHz de la même conception à 24 unités d'exécution.

Ensuite, nous traversons les lacs Kaby, Kaby Lake Refresh, Whiskey Lake et maintenant Comet Lake. Tous utilisent une variante du GPU HD ou UHD 620 d’Intel, qui, vous l’avez deviné, contient toujours 24 unités d’exécution. Le Whiskey Lake Core i7-8565U, pour citer un exemple, a cette partie cadencée à 1150 MHz.

CPU Intel série U de 2013 à 2019

Entre Broadwell et Comet Lake en 2015, la seule amélioration apportée par Intel à leur processeur graphique de classe 15W est une augmentation de la vitesse d'horloge de 200 MHz. Quatre ans et demi pour 200 MHz est une amélioration pathétique, d'autant plus qu'Intel a trouvé le moyen d'augmenter le nombre de cœurs de processeur de deux à six.

Mais ça empire. Si vous revenez à la 4ème génération, aka Haswell, il proposait 20 unités d'exécution à 1100 MHz sur 22 nm. Lorsque vous examinez les cotes GFLOPS de ces puces, Intel offrait 352 GFLOPS de puissance de calcul de GPU, et plus tôt cette année en 2019 avec Whiskey Lake, vous obteniez 442 GFLOP. Environ 25% de performance brute supplémentaire sur cinq ans et demi. Avec ce type de gain minime, il n’est pas étonnant que les systèmes ultraportables modernes soient généralement incapables de jouer même aux jeux occasionnels les plus élémentaires.

Intel devait faire quelque chose du côté du processeur graphique, notamment avec AMD offrant des graphismes plus puissants avec Ryzen Mobile. Ils espéraient probablement le sortir plus tôt, mais avec un retard de 10 nm, ils ont du attendre jusqu’à 10e génération de pièces Ice Lake pour lancer leur nouvelle conception de GPU Gen11, ce qui apporte des gains substantiels.

Graphiques Iris Plus d'Ice Lake

Ice Lake propose désormais trois niveaux de GPU, répartis par nombre d'unités d'exécution. Au sommet, nous avons les graphiques G7 avec 64 unités d'exécution, G4 avec 48 et G1 avec 31. G7 et G4 sont de marque Iris Plus, une marque qu'Intel utilisait dans le passé pour des options de GPU plus puissantes, tandis que G1 reçoit l'UHD l'image de marque.

Les vitesses d'horloge sont similaires à celles d'Intel depuis un certain temps, entre 900 et 1100 MHz. Mais les gains les plus importants pour Gen11 viennent du nombre d’unités d’exécution, qui pour le graphique haut de gamme du G7 est 2,7 fois supérieur à celui des processeurs équivalents de 14 nm. Même le niveau de base G1 est plus rapide grâce à une augmentation de 33% du nombre d'unités d'exécution. C’est un grand saut dans tous les domaines.

Auparavant, nous parlions de Whiskey Lake offrant environ 442 GFLOPS de performances de calcul. Avec le GPU Gen11 d’Ice Lake à 64 unités d’exécution et à 1 100 MHz, nous avons jusqu'à 1 126 GFLOP. C’est une augmentation massive qui permet à Intel de proclamer fièrement cette première solution graphique intégrée 1 TFLOP.

CPU Intel série U de 2013 à 2019

Pour les tests d’aujourd’hui, nous allons analyser le GPU Gen11 d’Ice Lake dans sa configuration entièrement déverrouillée, comme dans le Core i7-1065G7. Grâce à notre ordinateur portable de test – le Razer Blade Stealth avec 16 Go de mémoire LPDDR4X-3733 à double canal -, nous pouvons examiner comment ce GPU fonctionne dans les configurations 15W et 25W dans les charges de travail de jeu. Nous le comparerons également à une gamme de GPU intégrés et de GPU discrets que vous pouvez obtenir sur des ordinateurs portables ultraportables.

Repères de jeu

La première de notre nouvelle suite graphique intégrée de 15W est Rocket League, un jeu qui devrait être jouable sur ce type de GPU. En 1080p natif avec des détails de rendu définis sur «qualité», il devrait s'agir d'une configuration lisible. Cependant, sur les solutions plus anciennes d’Intel, il a vraiment du mal à offrir cette technologie, avec une fréquence de trame moyenne à peine supérieure à 30 FPS et un minimum de 1% dans les années 20. C'est un résultat remarquablement médiocre, mais nous savons tous que l'UHD 620 est lent, donc nous ne sommes pas surpris.

Avec Ice Lake dans sa configuration de 15 W, 1% de performances faibles n’ont que légèrement progressé. Par conséquent, l’expérience n’est pas la plus fluide, mais les performances moyennes ont été supérieures de 52%. Toutefois, ce n’est pas l’augmentation des performances de 2,5x à 3x que vous attendez de la différence de débit entre les spécifications brutes, que se passe-t-il alors?

La réponse est que la limite de puissance de 15 W est trop stricte pour que le GPU fonctionne à sa fréquence nominale maximale. Ce n'était pas un problème avec les processeurs 14nm précédents, vous pouvez constater qu’il n’ya qu’une augmentation de 15% de la fréquence d’affichage moyenne lorsque l’on donne au 10710U une augmentation de 10W de la puissance. Mais avec Ice Lake, nous constatons des gains de 38% pour la configuration 25W sur 15W. Cela rend la version 25W beaucoup plus souhaitable pour les jeux portables que 15W.

Lorsque vous comparez Ice Lake sur 25W à Comet Lake sur 25W, il est très favorable pour Ice Lake. Le 1065G7 est 87% plus rapide, une augmentation énorme. Nous sommes heureux que Intel mette suffisamment de GPU dans ses puces de la série U, maintenant que les performances sont optimisées à 25W, car cette configuration de 25W est plus souhaitable et utile pour les constructeurs OEM. Cela correspond également à ce que nous voyons déjà avec les processeurs graphiques AMD et même les processeurs Intel Ice Lake: plus de puissance devrait être synonyme de plus de performances.

Ryzen est quelque peu sous-représenté, car nous ne disposons que d’un système de test Ryzen 5 2500U, 25W, Ice Lake se produisant autour de la même marque. AMD a mis sur le marché un Ryzen 7 3700U plus puissant, qui, nous l’imaginons, poussera la barre encore plus haut.

Ensuite, GTA V fonctionne en 1080p natif avec les paramètres les plus bas. Les gains que nous constatons ici ne sont pas aussi importants qu’avec Rocket League, nous sommes en baisse de 44% par rapport aux 15W à 15W, mais un résultat décent à coup sûr. La configuration de 25 W se porte mieux, se rapprochant des performances du Ryzen 5 2500U et offrant une performance environ 85% supérieure à celle des iGPU 14 nm.

Fait intéressant, dans ce test, le processeur graphique MX250 de Nvidia est nettement plus rapide que les cartes graphiques Intel Ice Lake à 25W. La configuration 1D12 plus lente de la MX150 n’est que légèrement plus rapide, mais lors de l’introduction de la MX250 à part entière, ses performances sont presque doublées. En Rocket League, la MX250 était également plus rapide, mais ce test de GTA V est un peu aberrant qui favorise considérablement le silicium de Nvidia.

Les jeux de stratégie comme Civilization VI sont parfaits pour jouer sur un ultraportable. Les graphismes intégrés d’Intel n’avaient pas été à la pointe de la lecture 1080p native dans ce titre, jusqu’à présent. Le Core i7-1065G7 grince la ligne avec un peu plus de 30 FPS en moyenne à cette résolution pendant les périodes les plus intensives du jeu, mais ce n’est pas tout à fait injouable. Nous constatons une amélioration de 35% par rapport aux lacs Ice et Comet à 15W.

Comme prévu, à 25W, la puce a plus d’espace pour respirer et produit de meilleurs résultats. Nous avons réussi à améliorer les performances de 70%, mais il reste toutefois derrière le GPU discret MX250 de Nvidia et Ryzen Mobile.

Counter-Strike: L’offensive globale en 1080p avec les paramètres les plus bas n’était pas injouable sur les anciennes solutions d’Intel, mais les performances étaient souvent au milieu des années 40 avec ces paramètres, ce qui n’est pas avantageux pour les compétitions même amateurs. Ice Lake améliore considérablement cette situation en offrant 76% de performances en plus à 15W et deux fois plus à 25W.

C’est également un titre où le Core i7-1065G7 d’Intel est plus rapide que le Core i5-10210U couplé à un GPU MX250. Vous aurez besoin de la configuration 25W pour battre ce couplage GPU discret, mais Intel voit une victoire solide ici.

Gears 5 est une référence très intensive et tournée vers le futur étant donné que nous courons en 1080p avec des réglages moyens. Ice Lake est nettement plus rapide que les GPU intégrés de la génération précédente, car de nombreux goulots d’étranglement sont résolus ici et le processeur graphique n’est pas étouffé par le poids des exigences. Avec seulement 15 images par seconde disponibles, ce n’est pas une configuration que vous utiliserez réellement, mais une amélioration tout de même.

Nous constatons également une cadence de performance assez standard. Au bas de la classe de performances «raisonnable», nous avons le 15W Core i7-1065G7. La configuration du Ryzen 5 2500U 25W constitue un pas en avant, puis le Core i7-1065G7 de 25W. Au dessus de tout cela, le MX250 de Nvidia offre une augmentation de performances d’environ 30%.

Cette hiérarchie est raisonnablement cohérente dans les jeux que nous avons testés jusqu’à présent. La position de Ryzen Mobile fluctue un peu et nous avons constaté dans CS: GO que la MX250 pouvait être plus lente, mais d’une manière générale, c’est la façon dont les choses se déroulent dans les jeux et les charges de travail synthétiques comme Time Spy de 3DMark.

La nouvelle GeForce GTX 1650 Max-Q de Nvidia, qui se trouve dans des ultraportables 13 pouces comme le Razer Blade Stealth, offre des performances nettement supérieures à toutes ces pièces. Vous pouvez voir sur les résultats de Gears 5 que la GTX 1650 Max-Q effectue des réglages moyens à 1080p dans Gears 5 assez jouables, et qu’elle offre souvent plus de deux fois les performances proposées avec le processeur graphique intégré d’Ice Lake à 25W. Ainsi, alors qu'Intel s'emploie à rendre son iGPU à moitié décent, Nvidia propose de nouvelles options discrètes qui vont encore plus loin dans les facteurs de forme ultraportables.

À partir de ces cinq points de repère, nous commençons à avoir une idée typique de la façon dont Ice Lake se compare. Dans toutes les situations, à l'exception de la plupart des contraintes de GPU, la configuration de 64 unités d'exécution est environ 50% plus rapide que celle des générations précédentes avec 24 unités d'exécution, à 15W. Lorsque la puissance atteint 25W, les gains sont plus importants, avec une amélioration de plus de 80% par rapport aux 14 nm équivalents.

Performance jouable, ou pas?

Considérant que les générations précédentes de graphiques intégrés sont extrêmement lentes, cela soulève la question suivante: ces gains rendent-ils réellement les titres modernes lisibles sur des graphiques intégrés? Pour répondre à cette question, nous devrons examiner plus de titres.

Parmi les jeux testés jusqu'à présent, Rocket League et CS: Go sont jouables confortablement en 1080p natif avec les réglages les plus bas. Nous dirions que Civilization VI est également jouable, avec GTA V dans un état limite. Gears 5 à réglage moyen est un non-aller.

En réglant les paramètres les plus bas et en définissant une échelle de résolution de 900p sur Gears 5, le jeu n’a toujours pas atteint un taux de 30 images par seconde cohérent au cours de la période de référence. En fait, pour respecter les exigences minimales, il tournait généralement à 72% des 1080p. C’est aussi terrible, alors nous dirons que le jeu est injouable sur Ice Lake.

D'autres jeux modernes triple-A que nous avons testés ont montré quelque chose de similaire (configuration de 25W). Shadow of the Tomb Raider a dû être exécuté sur les réglages les plus bas pour atteindre 30 FPS, et ce n'était pas joli. Resident Evil 2 est un jeu qui fonctionne très bien sur des GPU discrets, mais totalement injouable sur des graphismes intégrés. Avec des réglages bas et une expérience pixelisée, nous ne pouvions toujours pas atteindre 30 FPS.

La Division 2 est un jeu magnifique mais, malheureusement, elle ne fonctionne pas bien non plus avec les graphismes intégrés. La F1 2019 est considérée comme jouable à la limite. À 900p sur la configuration 25W, ou 720p sur la version 15W, j'ai réussi à dépasser 30 FPS en utilisant les réglages les plus bas. Dans l’idéal, vous voudriez avoir 60 FPS dans un jeu comme celui-ci, mais nous supposons que vous prenez plus de 30 FPS avec des graphiques intégrés. The Outer Wilds descendait souvent aussi en dessous de 30 FPS et le jeu était très lent.

Grâce à cela, nous avons clairement établi que les titres à forte densité graphique ne seront généralement pas lisibles sur les graphiques intégrés. Qu'en est-il des jeux de compétition populaires et souvent moins gourmands en GPU?

Rainbow Six Siege est un sac mélangé. À 15W, nous atteignons à peine 30 images par seconde en utilisant des réglages faibles à 720p. À 25W et une résolution de rendu de 900p, nous obtenions environ 40 images par seconde dans la référence, ce qui en fait un modèle lisible, qui pourrait peut-être être réglé davantage avec une réduction de la résolution.

Apex Legends est injuste, le bégaiement est affreux.

Fortnite a cependant de meilleures nouvelles. Avec un 1080p natif avec les réglages les plus bas et une distance de vision éloignée, la configuration de 25W produit assez confortablement une vitesse de 45 à 55 FPS et une apparence correcte en le faisant. Ce n’est pas la meilleure expérience, mais si vous voulez participer à un match Fortnite sur votre ultraportable, nous dirons que c’est bien.

À 15W, les choses deviennent un peu risquées. La résolution 1080p native sur les réglages les plus bas est une expérience de 30 images par seconde. Avec une résolution de 80%, nous avons réussi à faire tourner le jeu entre 35 et 40 FPS.

Et finalement, nous avons Overwatch. C’est l’un des meilleurs jeux pour les graphiques intégrés, fonctionnant entre 40 et 60 FPS sur la configuration 25W en 1080p natif avec les paramètres les plus bas.

Conclusion

En commençant par les aspects positifs, Ice Lake offre une amélioration significative des performances par rapport aux solutions graphiques intégrées de dernière génération d’Intel, ce qui se traduit par de bien meilleures performances de jeu. Une amélioration de 50% à 15W, et de plus de 80% à 25W, n’est pas étonnant compte tenu du peu de gains enregistrés au cours des six dernières années. L'ajout de plusieurs unités d'exécution dans le mélange était le bon choix.

Cela rend l’Ice Lake de niveau G7 apte à jouer à de nombreux jeux populaires occasionnels et compétitifs où les générations précédentes de GPU intégrés avaient du mal à offrir des performances acceptables. Des titres tels que Rocket League, Overwatch, CS Go et Fortnite sont jouables sur ce GPU dans ses configurations 15W ou 25W.

Les anciens titres de plus de 5 ans sont également plus lisibles sur Ice Lake que les précédents processeurs Intel, tandis que des jeux tels que Civilization VI, que nous considérons comme parfaits pour les jeux sur ordinateur portable, sont également devenus lisibles avec le nouveau GPU Gen11. Parfois, vous aurez besoin de la configuration 25W pour obtenir une expérience décente avec ces titres, mais au moins, nous obtenons désormais des performances GPU accrues lorsque les constructeurs choisissent d’activer le mode 25W.

C’est une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent utiliser leur ordinateur portable ultraportable pour un peu de jeu léger en déplacement. Ce n’est pas une performance incroyable, mais un gameplay avec des réglages bas et une certaine résolution, mais pour les systèmes minces et légers, nous pensons que cela est acceptable. Cela signifie également que vous n’avez absolument pas besoin d’un GPU discret pour le jeu, qui était auparavant indispensable sur les ordinateurs portables Intel. Les équipementiers peuvent désormais opter pour une solution monopuce semi-décente dans ce domaine.

Cependant, il y a aussi des domaines moins impressionnants. Ice Lake affiche les mêmes performances que le Ryzen Mobile d’AMD: la configuration du Core i7-1065G7 de 25 W est un peu plus rapide que celle du Ryzen 5 2500U d’AMD. Cela signifie que Ice Lake ne déplace pas vraiment l'aiguille sur ce qui est possible dans une conception à puce unique. Si vous vouliez cette performance sans GPU discret, AMD avait la possibilité de le faire depuis le lancement de ses APU Ryzen – le Core i7-1065G7 sera toutefois plus rapide dans les tâches exigeantes en matière de processeur.

Ice Lake est l’un des problèmes les plus importants, c’est qu’il n’est pas une option convaincante contre les GPU discrets à faible consommation de Nvidia. Le MX250 de Nvidia, dans sa configuration standard, est supérieur au Core i7-1065G7 de 25 W pour les jeux, même s’il est associé à un processeur de 15W. Il ne permet pas un niveau de performance radicalement différent, étant donné que la plupart des titres triple-A sont toujours injouables sur une MX250, mais les titres dont nous venons de parler, tels que Fortnite et Overwatch, fonctionnent mieux.

Avoir une MX250 aux côtés d'un processeur de 15 W de la série U consomme probablement plus d'énergie. Mais ce qui est important dans un ordinateur portable, ce n’est pas les TDP bruts ni la consommation d’énergie, c’est ce qui est possible dans un facteur de forme donné, étant donné que la plupart des tâches exigeantes en performances telles que les jeux sont (ou du moins devraient être) exécutées alors qu’elles sont branchées au chargeur. L’objectif ultime est d’obtenir quelque chose de très portable, tout en étant aussi puissant qu’il le faut.

Si vous regardez le marché des ultraportables 13 pouces ces jours-ci, le MX250 offre de nombreuses options qui défient les systèmes Ice Lake purs en termes de prix et de portabilité, tout en offrant des performances supérieures. C'était rare il y a quelques années, mais en 2019, les fabricants intègrent facilement les GPU de la série MX sans compromettre le facteur de forme.

Les ultraportables les plus rapides intègrent également la GTX 1650 Max-Q de Nvidia. La dernière version de Razer Blade Stealth en est l’exemple parfait: il s’agit toujours d’un ordinateur portable super portable, mais il n’a aucun mal à ajouter un GPU discret de 35W. Le résultat final est au moins le double de la performance de jeu de la configuration Intel 25W Ice Lake avec des graphiques de niveau G7. Certes, c'est aussi une option plus coûteuse.

Normalement, nous ne nous dérangerions pas pour préciser que les GPU discrets sont plus rapides. Cela est évident. La dixième génération d’Intel se trouve dans un endroit intéressant où Ice Lake et Comet Lake sont sur le marché. L’un des arguments de vente d’Ice Lake est son GPU plus rapide, mais il n’est pas assez rapide pour en faire une bonne option par rapport à un processeur Comet Lake à 14 cœurs de 14 nm couplé à un GPU discret à faible consommation. Ce type de configuration offrira une meilleure productivité et de meilleures performances graphiques et ne nécessite même pas une nouvelle architecture ou un nouveau nœud de fabrication. Et tout est possible dans les mêmes facteurs de forme que les objectifs du lac de glace.

Cela ne veut pas dire que Ice Lake est inutile. Les OEM qui ne disposent pas de suffisamment d’espace physique, thermique ou énergétique pour prendre en charge à la fois un processeur de la série U et un processeur graphique discret obtiendront les meilleures performances graphiques d’Ice Lake tout en recevant un processeur performant.

Alors qu'Intel avance avec les modèles 10 nm, nous pensons que la plupart des problèmes que nous rencontrons avec la gamme de la 10ème génération seront résolus. Une future partie de six watts ou plus de 15W avec graphismes Xe mettra fin à la vie de 14 nm, tout en espérant concurrencer les APU Ryzen et en éliminant le besoin de graphiques discrets de la série MX. C’est ce que nous espérons, c’est à Intel d’exécuter.

Raccourcis commerciaux
  • Dell XPS 13 Ordinateur portable - Intel Core - 16 Go de mémoire - Disque dur de 512Go
    Processeur Intel Core i7-10510U - 16 Go de mémoire - Windows 10 Pro authentique - Disque dur de 512Go - 13.3'…
  • Dell XPS 13 2in1 Ordinateur portable - Processeurs Intel® Core™ - 16 Go de mémoire - Disque dur de 512Go
    Processeur Intel® Core™ i7-1065G7 - 16 Go de mémoire - Windows 10 Home authentique - Disque dur de 512Go - 13'…
  • Dell XPS 13 2in1 Ordinateur portable - Processeurs Intel® Core™ - 16 Go de mémoire - Disque dur de 512Go
    Processeur Intel® Core™ i7-1065G7 - 16 Go de mémoire - Windows 10 Home authentique - Disque dur de 512Go - 13'…
  • Dell XPS Dell Nouveau XPS 13 Ordinateur portable - Processeurs Intel® Core™ - 16 Go de mémoire - Disque dur de 512Go
    Processeur Intel® Core™ i7-1065G7 - 16 Go de mémoire - Linux - Disque dur de 512Go - 13' HD scherm (33cm)…
  • Dell XPS Dell Nouveau XPS 13 Ordinateur portable - Processeurs Intel® Core™ - 16 Go de mémoire - Disque dur de 1To
    Processeur Intel® Core™ i7-1065G7 - 16 Go de mémoire - Windows 10 Home authentique - Disque dur de 1To - 13'…
  • Dell XPS 13 2in1 Ordinateur portable - Processeurs Intel® Core™ - 32 Go de mémoire - Disque dur de 1To
    Processeur Intel® Core™ i7-1065G7 - 32 Go de mémoire - Windows 10 Home authentique - Disque dur de 1To - 13'…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *