Test du nouvel affinage d'image Radeon d'AMD: est-il meilleur que le DLSS de Nvidia?

Aujourd’hui, nous examinons de plus près l’une des nouvelles fonctionnalités fournies avec les derniers GPU Navi d’AMD, les Radeon RX 5700 et RX 5700 XT. Vous avez probablement déjà lu notre compte-rendu d’aujourd’hui, qui traite principalement de la performance et de la valeur globale, mais nous n’avons pas approfondi certaines des fonctionnalités supplémentaires fournies par AMD.

Une de ces fonctionnalités est Radeon Image Sharpening et il y a aussi Radeon Anti-Lag – qui fera l’objet d’une enquête dans un prochain article. Les deux technologies sont intéressantes, elles ne sont pas vendues comme des incontournables ou des arguments de vente clés pour ces nouveaux GPU, mais comme un bonus intéressant pour les acheteurs. Nous sommes également convaincus que les solutions anti-décalage prennent également en charge les anciens GPU.

Alors, qu'est-ce que Radeon Image Sharpening? En termes simples, c’est une fonctionnalité d’affinage post-traitement pour les jeux qui, selon AMD, ne comporte pratiquement aucune pénalité de performance. En théorie, vous l'activez, la netteté globale des visuels du jeu est améliorée et tout le monde repart heureux. Mais comme nous l'avons observé avec le système DLSS de GeForce, les revendications du fabricant ne reflètent pas toujours la réalité.

Notre hypothèse est qu'il existe deux cas d'utilisation clés pour la netteté d'image: le premier concerne les jeux «mous» pour commencer. De nos jours, de nombreux titres utilisent l'anti-aliasing ou TAA, ce qui peut souvent conduire à une présentation floue. Radeon Image Sharpening (RIS) est un moyen d’affiner ces jeux et d’obtenir une image plus nette.

Le deuxième cas d'utilisation concerne le sous-échantillonnage de résolution. Par exemple, si vous avez un écran 4K mais souhaitez améliorer les performances, vous pouvez exécuter des jeux à une résolution de 1 800p ou à une résolution de 80%. Cela adoucira inévitablement l’image car elle ne sera pas restituée à la résolution native. Radeon Image Sharpening peut post-traiter cette image, ajouter un peu de netteté et se rapprocher de l'image native sans perte de performances. En un sens, cela ressemble à ce que Nvidia tente de faire avec DLSS, et nous comparerons les deux plus tard.

Radeon Image Sharpening n’est pas simplement un filtre de netteté, il utilise un algorithme de netteté adaptatif ou CAS qui a été récemment introduit par AMD dans sa suite FidelityFX. Alors que les développeurs de jeux peuvent utiliser FidelityFX et l’intégrer dans leurs jeux comme bon leur semble, Radeon Image Sharpening est un effet étendu qui ne nécessite pas d’implémentation par jeu. C’est un simple commutateur dans les paramètres Radeon.

Pour approfondir ce que fait CAS, nous citerons directement AMD: «Parce que RIS repose sur un algorithme qui module le degré de netteté en fonction du contraste, il clarifie les détails de l'objet intérieur tout en laissant les contours très contrastés en grande partie intacts». Cela permet d'éviter un certain nombre d'artefacts obtenus avec la netteté traditionnelle.

Il y a cependant une belle prise. Bien que Radeon Image Sharpening ne nécessite ni implémentation par jeu ni intervention des développeurs, il ne prend actuellement en charge que les jeux DirectX 12, Vulkan et DirectX 9. Cela signifie que les titres DirectX 11 ne sont pas pris en charge.

AMD nous a dit avoir décidé de se concentrer sur les nouvelles API, tandis que DirectX 9 était inclus car facile à utiliser. AMD reconnaît que DX11 est la prochaine étape et envisagera d’ajouter cela dans une future mise à jour logicielle s’il existe une «demande de la part de la communauté pour cette fonctionnalité». Espérons-le, car même aujourd’hui, de nombreux jeux ne prennent en charge que DX11. ou mieux sur DX11 tout en prenant en charge DX12.

L'activation de Radeon Image Sharpening est simple. Installez les derniers pilotes, accédez à la section Affichage et activez la mise à l'échelle du processeur graphique et la netteté de l'image Radeon. Cette fonctionnalité est uniquement disponible sur les nouveaux GPU Navi (5700 et 5700 XT). Vega ou les générations précédentes ne sont pas prises en charge, car RIS s'appuie sur le matériel pour fournir à CAS une perte de performances quasi nulle.

Nous devrions également mentionner que RIS est traité comme un cadre global en ce moment. Vous ne pouvez pas activer RIS dans certains jeux uniquement à l'aide de la section de profil de jeu des paramètres de Radeon. AMD devrait s’intéresser à cela, car les joueurs ne voudront peut-être pas que cette fonctionnalité soit activée dans tous les jeux auxquels ils jouent. Vous devez également redémarrer le jeu entre l’activation et la désactivation de RIS. Si vous maintenez la touche Alt enfoncée pour changer rapidement, cela ne fonctionnera pas. Juste quelque chose à garder à l'esprit.

Qualité d'image

Pour des comparaisons de qualité visuelle, nous allons passer la majeure partie de notre temps à examiner Metro Exodus. C'est un titre DX12 qui offre également un support DLSS pour les cartes Nvidia (DLSS nécessite des jeux pour prendre en charge cette fonctionnalité), plus des environnements très détaillés. En plus des prises de qualité d'image proposées ici, vous pouvez visionner la vidéo de Hardware Unboxed (intégrée ci-dessous) en utilisant la qualité 4K de YouTube pour une meilleure représentation possible des graphismes du jeu. Pour toutes les captures d'écran, vous pouvez cliquer dessus pour voir une version 4K plus grande de la même image.

RIS vs 4K natif

Commençons par comparer la différence entre RIS activé et désactivé à 4K natif. Metro n’est pas le jeu le plus sophistiqué aux résolutions natives, c’est un peu mou et il n’ya pas d’anti-aliasing dans le jeu, mais la présentation 4K native contient encore beaucoup de détails.

L'image accentuée est en effet nettement plus nette et nettoie ce petit peu de douceur dans l'image d'origine. Il est particulièrement efficace sur le feuillage, il nettoie l’herbe et les arbres de cette piste qui sont l’élément le plus doux de l’image native. Sur les textures rapprochées, il a un effet mineur et améliore légèrement ce qui est déjà une texture nette. L’algorithme CAS semble également bien ignorer les choses que vous ne voudriez pas préciser, comme le flou de mouvement ou les effets de profondeur de champ. Bien qu’il ne soit pas parfait pour ignorer ces éléments en mouvement, il est difficile de déceler les problèmes.

Cela dit, il y a des failles qui ne doivent pas être ignorées. Dans l’ensemble, l’image est plus nette; Dans cette scène, si je zoome sur le feuillage fin, il est plus clair quand il est aiguisé. Il en va de même pour les voies ferrées et certains autres domaines. Ce n’est probablement pas quelque chose que vous remarquerez si ce n’était pas pour cela côte à côte, mais cela semble être un artefact du filtre.

Il existe également des éléments que l’algorithme CAS ne sait tout simplement pas ignorer; il ne sait pas vraiment quels éléments doivent être nets et lesquels ne devraient pas. Par exemple, près de l'eau ici, Metro Exodus possède des artefacts de réflexion de l'écran. Ils sont plus visibles lorsque RIS est activé, car les artefacts sont affinés pour devenir plus visibles. Un problème mineur, mais quelque chose que nous avons repéré.

Dans l’ensemble, cependant, il semblerait que RIS fasse du bon travail ici et qu’il ait généralement l’air «meilleur» que la présentation originale, même s’il est faux. Lorsque vous vous arrêtez et examinez les défauts, nous avons parfois estimé qu’il était trop net, peut-être même trop réaliste, mais lors du jeu en mouvement, nous n’avons pas vu cela comme un problème.

RIS sur les sorties 1440p et 1800p sous-échantillonnées

Il est temps d’examiner certains résultats lors du sous-échantillonnage. Nous commencerons par 1440p vs 4K et tout de suite, l’image native de 1440p est beaucoup plus douce et floue lorsqu’elle passe à 4K. Ce n'est pas un moyen idéal pour jouer sur un écran haute résolution.

L’image 1440p accentuée est une grande amélioration par rapport à l’image 1440p native, mais n’a finalement pas le même niveau de détail que l’image 4K native. Les textures proches deviennent assez proches, mais avec certains détails de feuillage fins et d’autres petits éléments, il n’ya tout simplement pas assez de pixels et de détails natifs dans l’image 1440p pour simuler une présentation 4K via un filtre de post-traitement.

Cependant, nous obtenons des résultats différents lors du sous-échantillonnage dans la plage de 1800p. Dans Metro Exodus, nous définissons une échelle de shader de 0,7x, ce qui équivaut à environ 1800p. Sans accentuer l'image 1800p est évidemment plus douce que la 4K native. Ce n’est pas aussi grave que 1440p, mais vous perdez toujours en netteté et en détail par rapport à une résolution native.

Nous avons activé la netteté pour l'image 1800p et… wow. Nous avons été sérieusement impressionnés par les résultats ici. Ce n’est pas une reconstitution parfaite de 4K et souffre toujours de certains problèmes généraux liés à l’affinage post-processus, mais dans de nombreuses scènes, il est incroyablement proche et pratiquement impossible à distinguer de l’image native. La vraie 4K a des détails plus fins dans le feuillage et d’autres petits éléments, mais vous auriez du mal à repérer une différence, surtout sans comparaison côte à côte.

RIS vs DLSS

Avant de passer à la performance, voyons quelques séquences DLSS capturées avec un RTX 2070. À 4K avec la technologie DLSS activée, l’image passe de 1440p à l’échelle via les algorithmes d’apprentissage approfondis de Nvidia. DLSS dans Metro est la meilleure implémentation que nous ayons vue et c’est bien mieux que d’utiliser Radeon Image Sharpening sur une image 1440p, mais elle n’est pas aussi bonne que celle affinée 1800p d’AMD.

Dans le meilleur des cas, DLSS est presque aussi précis que 1800p pour les gros éléments et les textures proches. Mais DLSS souffre toujours de l’effet de «peinture à l’huile» mentionné dans notre enquête initiale, qui a l’air médiocre dans certains environnements et qui souffre d’une perte de détail, en particulier pour les roches et le feuillage. La façon dont il "épaissit" des détails très fins tels que des branches d’arbres ou des fils dégrade également l’image DLSS à notre avis. Globalement, le 1800p affûté se rapproche beaucoup plus du 4K natif que du DLSS, du moins en métro.

Performance

Dans les trois conditions que nous avons testées chez Metro, nous avons constaté une chute de performance de seulement 1 à 2% avec l’activation de Radeon Image Sharpening. C’est une différence négligeable de 1 à 2 ips, ce qui signifie que vous pouvez utiliser cette fonctionnalité sans coût réel en performances si elle améliore les effets visuels sur le jeu de votre choix.

Pour ceux qui ciblent une résolution de 1800p comme solution de remplacement plus performante pour la 4K, vous envisagez une augmentation d'environ 27% de la fréquence d'images par seconde dans Metro sans perte de qualité.

Nous allons également ajouter des numéros DLSS ici, bien évidemment à partir d’un GPU différent, afin de ne pas correspondre exactement aux résultats du RX 5700 XT. Dans la dernière version de Metro Exodus, le 4K DLSS fonctionne toujours autour de la même marque que l’image 1800p. Encore une fois, cela renforce notre opinion selon laquelle un simple filtre de netteté peut être aussi bon, voire sensiblement meilleur que DLSS, pour un gain de performances similaire. Nous nous souvenons de cela lorsque nous avons testé DLSS (voir nos première et deuxième prises) et que nous espérions que Nvidia «entraînerait» l’amélioration de DLSS au fil du temps, cela n’a pas abouti.

Nous avons également vérifié Battlefield V et les observations sont à peu près les mêmes sur ce match. Améliorer l'image d'une image native est plus esthétique, le format BFV est généralement plus net que Metro Exodus mais reste légèrement plus doux de la part de TAA. À notre grande surprise, bien que le grain du film ait été activé pour ce test, le filtre de netteté n'a pas rendu le grain plus visible, ce qui peut souvent être un effet secondaire du grain.

Pour le sous-échantillonnage de la résolution, nous nous sommes concentrés sur une résolution de 78%, ce qui correspond à environ 1700p, car elle correspond à l’augmentation des performances de DLSS dans ce titre. Battlefield V gère très bien la montée en gamme et ne semble en réalité que légèrement pire à une échelle de 78% par rapport au 4K natif dans cette scène; c’est un peu plus doux, un peu moins détaillé mais dans l’ensemble, pas mal. Cela en fait un candidat idéal pour la netteté. En effet, avec RIS, l’image est en fait plus nette que la 4K native bien qu’elle provienne d’une résolution inférieure. Impressionnant.

Ajoutez DLSS dans le mix et cela aura l'air bien pire que l'image 1700p plus nette. Battlefield V a toujours une implémentation DLSS faible et ne peut pas supporter le filtre de netteté de base. En fait, même l'image 1700p native est meilleure à notre avis, ce titre montre donc la faiblesse de DLSS.

L’affûtage n’est pas aussi efficace avec cette scène au feuillage dense de Battlefield V, mais c’est un travail décent de se rapprocher suffisamment de l’image 4K native. Bien entendu, cette perte de qualité visuelle minime se traduit par une amélioration des performances allant jusqu'à 30%.

Sur tous les jeux que nous avons testés, Radeon Image Sharpening a entraîné une chute de performances de 1 à 2%, sans avoir à répertorier chaque match.

Un autre jeu que nous avons testé et qui ne prend pas en charge la technologie DLSS mais qui peut être utilisé avec Radeon Image Sharpening est la Division 2. Ce titre joue bien avec le sous-échantillonnage de la résolution, son post-traitement est phénoménal et vous pouvez souvent exécuter le jeu à une résolution de 75%. avec peu de perte de qualité à 4K.

Ce jeu est un bon candidat pour Radeon Image Sharpening. À une échelle de 75% avec une netteté, l'image était souvent plus nette que la 4K native, bien qu'il y ait eu des moments où les bords déchiquetés étaient plus présents dans l'image sous-échantillonnée, ou pour les feuillages lointains, vous obtenez quelques branches avec l'image 4K native que vous ne connaissez pas. pas avec une échelle de 75%. Néanmoins, si l’on considère que la production accélérée à 75% était souvent 35% plus rapide que la 4K native, c’est une victoire énorme en général.

En testant Resident Evil 2, nous savions que ce jeu avait un anti-aliasing temporel notoirement mauvais, ce qui conduisait à une présentation douce, souvent floue. L’utilisation de RIS sur la présentation 4K native a essentiellement permis de fixer la qualité d’image douce sans introduire les contours irréguliers ni les reflets scintillants de l’implémentation SMAA du jeu. C’est un autre cas d’utilisation intéressant et peu coûteux pour les services d’information résidentielle qui mérite d’être examiné.

Ligne de fond

Radeon Image Sharpening est réellement impressionnant. Cela ne nécessite aucune implémentation de développeur et cela fonctionne bien en accentuant l’image, ce qui peut être utile dans diverses situations.

Après avoir passé plus de temps avec cette fonctionnalité, nous pensons que le meilleur cas d'utilisation est le sous-échantillonnage des images avec des écrans haute résolution. Lors de nos tests, une image nette de 1800p était généralement aussi efficace qu'une image 4K native, ce qui signifie que vous pouvez utiliser cette configuration avec bonheur avec les GPU Navi pour gagner environ 30% de performances supplémentaires pour une perte de qualité minimale. Le sous-échantillonnage jusqu’à 1440p n’a pas donné de si bons résultats, donc le point idéal se situe autour de 70 à 80%.

RIS est également utile pour affûter les jeux qui peuvent rester un peu mous après des techniques anti-aliasing post-traitement telles que TAA. Étant donné que pratiquement tous les jeux actuels utilisent ce type de AA, par opposition à des techniques plus intensives telles que MSAA ou SSAA, la combinaison de ce fait avec la netteté peut donner une image améliorée.

Il est également clair que Radeon Image Sharpening est un équivalent supérieur du DLSS de Nvidia, souvent par une marge considérable. Avec les deux techniques exécutées à la même fréquence d'images, RIS fournit une image plus nette et plus nette avec moins d'artefacts. Dans notre précédente analyse DLSS, nous avions indiqué qu'un simple filtre de netteté des images fonctionnerait probablement mieux que DLSS avec un coût de performances inférieur, et il s'avère qu'AMD a prouvé qu'il avait raison en implémentant exactement cela.

Pour être juste envers Nvidia, lorsqu’on compare des images de la même résolution de base – 1440p -, la version redimensionnée DLSS est supérieure à la version optimisée d’AMD. Mais la clé ici est le coût de performance lors de l'activation de DLSS: si ce coût de performance était nul, DLSS serait génial; mais au lieu de cela, c’est une baisse importante, ce qui la rend un peu inutile face à cette mise en œuvre plus simple.

De plus, Radeon Image Sharpening est beaucoup plus compatible avec les jeux actuels, même si la prise en charge de DX11 est manquante. La bibliothèque de jeux pris en charge est beaucoup plus volumineuse que la petite collection de DLSS. Cela fonctionne également à toutes les résolutions, alors que DLSS est limité à certaines résolutions, aux GPU et souvent à des niveaux de qualité.

Radeon Image Sharpening n’est cependant pas parfait. Dans les situations où l’image est déjà nette à une résolution native, l’agrandissement peut conduire à un rendu «artificiel» accentué. Dans ce cas, il ne vaut pas la peine d’activer la fonction. Cela ne va pas non plus dans tous les cas et dans certains cas, cela peut affûter des choses qu’il ne devrait pas. Cependant, étant donné qu’il s’agit de simuler des coûts de performances quasi nuls, il est difficile de se plaindre de quelques incohérences mineures.

Notre solution est que RIS offre ce que DLSS ne pourrait pas faire: une technique simple, peu coûteuse en performances, qui rend viable le sous-échantillonnage de la résolution. Tandis que de plus en plus de joueurs s’appuieront sur les cartes graphiques Navi, il sera intéressant de voir à quel point l’application Radeon Image Sharpening est adoptée et recommandée sur la base de bons résultats.

Raccourcis commerciaux:
  • comptoirs et compagnies Miel de Manuka UMF/IAA® 18+ 250g Le miel de Manuka est un miel aux propriétés exceptionnelles ! Son goût est différent de celui des miels que nous connaissons, il présente des notes d'Eucalyptus et une texture crémeuse qui en f
      Utilisé dans la médecine traditionnelle Maori depuis des siècles, le manuka nous offre aujourd'hui ses propriétés dans un miel…
  • Nuxellence éclat de NUXE 50ml jour Nuxellence jeunesse est une innovation des laboratoies Nuxe. Ce fluide permet de recharger le coeur des cellules en actif pour que la peau garde sa force. Les extraits de passiflore, d'anchuse et de pétales de coquel
      Nuxellence est breveté 10 fois, ce fluide Nuxe permet de relancer l'activité des cellules, elles sont alors plus receptives…
  • Transfert «j'ai Décidé D'être Heureux» - 24x69 Cm - Nouvelles Images
    Feuille de transfert «J'ai décidé d'être heureux». Dimensions 24x69 cm. Idéal pour la décoration d'une chambre par exemple. Pour la…
  • La Roche Posay Substiane+ - Yeux - 15ml Substiane Yeux est un soin restructurant anti-âge conseillé en cas d'affaissement du contour de l'?il et présence de poches.
      Dès l'application la peau est intensément hydratée et lissée. Jour après jour le contour de l'?il se restructure, les…
  • Nuxe Rêve de miel Gel nettoyant et démaquillant visage - 200ml Sans paraben ni phénoxyéthanol, sa base lavante d'origine végétale respecte parfaitement le film hydrolipique de la peau. Utilisé quotidiennement, il est idéal pour toutes les peaux qu&#39
      Purifiées par un gel onctueux et gourmand, les peaux qui rêvent de douceur redeviennent fraîches et satinées.    …
  • bio beaute Bio Beauté Fluide Détox Anti-Pollution et Éclat 40 ml Nuxe innove avec sa nouvelle gamme anti-pollution. Le fluide détox Nuxe Bio Beauté est composé de pulpe d'acérola et d'eau d'orange.
    Nuxe innove avec sa nouvelle gamme anti-pollution. Le fluide détox Nuxe Bio Beauté est composé de pulpe d'acérola et d'eau…

One thought on “Test du nouvel affinage d'image Radeon d'AMD: est-il meilleur que le DLSS de Nvidia?

  1. Je découvre votre site grâce à cette article & je ne suis pas déçu 1 seconde,
    cette article est vraiment bien détaillé, surtout pour les personnes comme moi qui ne connaissent pas plus que ça les fonctions du panneau RADEON.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *